dropearth-potabilisation-eau-02
dropearth-sebsite-header-001
dropearth-potabilisation-eau-03
dropearth-potabilisation-eau-04
dropearth-potabilisation-eau-04

DropEarth

Fontaines osmose pour maison

DropEarth, votre spécialiste en traitement et dépollution de l'EAU

Systèmes professionnels

Ecologiques Efficaces

Toute une gamme d'adoucisseurs d'eau

Solution anti-calcaire pour votre maison !

A partir de l'eau

Nous avons constitué toute chose vivante

Demande de Potabilisation

 

Nos Offres

Commandez par ici OK

A propos de DropEarth

La EURL / DropEarth est spécialisée dans le traitement des eaux, DropEarth fournit des solutions de traitement de l'eau pour tous types d'applications, équipements domestiques comme installations clé-en-main de capacité max. 5000 m3/jour.

Notre large gamme de technologies ainsi que notre savoir-faire dans tous les secteurs de l'eau vous garantiront une solution rentable répondant à la qualité de l'eau exigée.

Lire plus

Installation & Réparation

Contactez-nous au
08, Avenue Mekerkeb Benyoucef 09000 Blida
Tél. Fax : 025 21 66 74 - 025 21 66 75

 
Directeur Technique  benmahdjoub tarek
Benmahdjoub Tarek
Mob.: 0552 43 38 80

L'eau, très présente sur notre Terre et indispensable à la survie de tout être vivant, animal ou végétal, n'est pas un liquide banal

Elle a des propriétés physiques originales qui résultent de la composition de sa molécule et de la façon dont ces molécules se lient entre elles. On peut la trouver sous trois formes : liquide, solide ou gazeuse.

 

L'histoire d'H²O

L’homme n’a cessé de s’interroger sur la nature de l’eau. Pour Aristote (384-322 av. J.C.), l’eau avec le feu, la terre et l’air, fait partie des quatre éléments de la réalité universelle. À la même époque, Démocrite (460-370 av. J.C.) pense au contraire que la matière a une nature corpusculaire (le mot atome vient du grec atomos = indivisible). La théorie aristotélicienne est admise jusqu’au 17e siècle. Mais, à la fin du 18ème siècle, tout est remis en cause. Le physicien anglais Cavendish réussit à démontrer en 1766 que l’eau était formée d’hydrogène puis Joseph Priestley découvre en 1774 l’oxygène. Le 27 juin 1783 en France, Lavoisier et Laplace réalisent la synthèse de l’eau à partir de 2 volumes d’hydrogène et d’un volume d’oxygène. En 1800, Anthony Carlisle et William Nicholson effectuent la première analyse de l’eau en y plongeant des fils de cuivre reliés à une pile (inventée cette année là par Volta). Ils récupèrent alors 2 volumes d’hydrogène et un volume d’oxygène. La formule chimique de l’eau est donc H2O. La recherche sur la structure de l’eau ouvre ainsi la voie à la chimie moderne.

Seulement 3 atomes pour les plus grandes potentialités H2O

La molécule est le plus petit fragment « possible » d’un corps donné. Elle conserve toutes les propriétés physiques et chimiques de celui-ci. En ce qui concerne l’eau, nous atteignons par divisions successives ce « grain » ultime : la molécule d’eau. Celle-ci a une dimension de l’ordre d’un milliardième de mètre, soit un nanomètre (10-9). La molécule n’est pas une boule. Elle est constituée d’un atome d’oxygène relié à deux atomes d’hydrogène. Sous une apparente simplicité, 3 atomes dont 2 d’hydrogène, l’eau cache des priorités d’une richesse exceptionnelle dues en particulier à sa structure spatiale. Sa forme, tétraèdre légèrement déformée, est souvent comparée à « la tête de Mickey ». L’atome oxygène est placé au centre tandis que les atomes hydrogène sont placés aux deux autres sommets. Les charges positives sont portées par les sommets hydrogène et les charges négatives par les sommets opposés. L’établissement des liaisons hydrogène entre molécules d’eau est favorisé par cette disposition.

Les trois états de l'eau

L’eau, sous l’action conjuguée de la chaleur et de la pression atmosphérique, change d’état, passant de celui de vapeur à l’état solide ou liquide.

Leau à l’état de vapeur (état gazeux)

Le phénomène d’évaporation de l’eau, c’est à dire le passage de l’eau de l’état liquide à l’état de vapeur est très important. L’eau, en se transformant en vapeur, passe à l’état gazeux qui est celui du désordre maximal des molécules. Ces dernières ont une vitesse plus élevée qu’à l’état liquide. Ainsi, les forces d’attraction terrestre s’exercent moins sur leur mouvement. Ce phénomène se produit à partir des plans d’eau, des sols humides, mais aussi dans ce qu’on appelle l’évapotranspiration, par l’intermédiaire de l’extraction racinaire de l’eau du sol et ensuite par la transpiration de cette eau par les feuilles des plantes.

L’eau évaporée va transiter dans l’atmosphère sous forme de vapeur invisible où elle reste pendant huit jours en moyenne. Puis l’eau va former des nuages qui vont retomber en pluie sur les continents et les océans. Le cycle de l’eau dans l’atmosphère sous forme de vapeur est assez court mais cependant vital car c’est la vapeur d’eau qui est à l’origine des 520 000 Km³ annuels de précipitations qui alimentent les réserves d’eau douce, que ce soit sous la forme de pluie, de neige ou de grêle, Par rapport à la masse totale de l’hydrosphère, la vapeur d’eau ne représente à la surface du globe qu’une toute petite quantité puisqu’elle est égale à 0,001 % de la totalité de l’eau.

 

Potabilisation Domestique